affiche-the-Prodigies

Voici une production qui vient de chez nous, la France, et non ce n’est pas une blague, enfin un bon film d’animation avec de l’action : The Prodigies. Après Largo Wich 2, film hollywoodien à la française, voici donc un nouveau grand cru du cinéma français qui ravira de nombreux adeptes des salles obscures.

Synopsis : Imaginez-vous doté d’une intelligence surhumaine, du pouvoir de contrôler les autres par la force de l’esprit, de les transformer en marionnettes dépourvues de volonté, obéissant à vos ordres les plus fous… Ce don fascinant et terrible Jimbo Farrar le connaît bien car depuis son enfance, il le possède.

The Prodigies est un film d’animation en 3D réalisé par Antoine Charreyron et adapté du roman La Nuit des Enfants Rois, c’est un roman écrit par Bernard Lenteric en 1981. Le titre plutôt orienté anglo-saxons, va permettre une bonne exportation à l’étranger. Je n’ai pas lu le livre, mais après avoir vu le film je vais m’y mettre ! Pour ne rien vous spoiler, ce long métrage doit être vu ! Les décors restent simples, peut être trop épurés, mais sont efficaces pour le rendu final du film The Prodigies. Cela ressemble à un mix des styles jeux vidéo/manga.

Un employé en production m’a fait le rapprochement avec le film japonais Akira, pourquoi pas; mais la forme en est différente. The Prodigies m’a conquis alors que Kira reste un monument (vieux et incontournable à la fois).

Au niveau du scenario, que de violence ! Le film The Prodigies est destiné aux adultes et adolescents, au minimum. La bande annonce ne vous dévoilera rien donc toujours pas de spoil comme promis. Pour tout vous dire, on ne voit pas le temps passer tellement l’expérience et la plongée dans l’univers du film est intense. Une grosse claque visuelle,  mais l’apport de la 3D utile ou pas j’en sais rien, je l’ai pas vu en 2D! (Perso je préfère les films en 2D).

Quelque manque de synchronisation voir d’inadéquation entre vidéo et musique de fond (parfois ça colle pas du tout, mais bon!), mais dès qu’on est plongé dans l’action, on oublie. En conclusion, j’ai aimé The Prodigies, la gente féminine un peu moins (trop violente et dénuée de sens). A aller voir demain ? Oui ! Ceux qui on lu le livre, vu que c’est une adaptation je peux pas vous dire. Enfin après que je l’aurai moi même lu : un update est prévu bientôt.

Pour continuer l’expérience, un petit site promotionnel a été mis en place : Prodigies-test.com.


BuzzRevue webVidéos, Musique
Author: Cad iRonfle

Get Connected

Comments are closed.