Comment traduire son site internet pour l’international ?

Quand on parle de l’international on imagine tout de suite la traduction des contenus. Oui, mais à mon humble avis, la première question à se poser lorsque l’on souhaite développer une audience étrangère c’est de connaître ses objectifs : chiffre d’affaires, notoriété…

Il est intéressant également de se renseigner auprès de son agence de communication sur la technologie de son site internet pour savoir s’il est possible d’ajouter une langue supplémentaire.

Dans de nombreux cas, ce sera peut être l’occasion de procéder à une refonte du site web actuel ou alors de se mettre à la place des cibles / clients que l’on souhaite toucher pour être sûr d’apporter les bonnes réponses à leurs problématiques business tant en terme d’expérience de visite qu’en contenus.

Il faut également savoir si la structure a les compétences en interne pour réaliser les traductions des contenus. Dans 98% des cas (juste pour ne pas mettre 100%), il est recommandé de se faire accompagner par un spécialiste de la traduction de documents professionnels : une agence de traduction.

Une agence spécialisée en traduction pour réussir à l’étranger

Les clients ne réagissent pas de la même façon aux discours marketing et commerciaux en fonction des pays. Par exemple, en France, cela ne posera pas de problème de dire que l’on est numéro 1 sur son marché alors qu’en Allemagne, le client s’attend à ce que l’on justifie son discours pour afficher de tels arguments. En terme de design de site internet, cela ajoutera du contenu d’un côté et en enlèvera de l’autre, mais il faudra toujours favoriser le référencement naturel de son site internet, surtout dans le cas d’un site qui fait du e-commerce.

Faire appel à une structure spécialisée en traduction permet d’être sûr d’adapter le langage en fonction de chaque cible. Un client européen est également différent par rapport à un client américain et ainsi de suite. Un autre facteur à étudier est la possibilité de demander des informations à un prospect de façon à mieux le connaître et potentiellement de bien répondre à ses questions. La mise en oeuvre du récent règlement européen sur la gestion des données personnelles entre en compte et il faut faire attention à bien adapter les discours selon les pays.

Traduire vos documents juridiques comme les conditions générales de ventes ou les conditions générales d’utilisation demande ainsi une véritable expertise métier tant sur le légal que la connaissance de la langue.

La traduction de contenus n’est-elle pas toujours lente ?

Le mythe de la lenteur de la traduction existe bel et bien. Il faut s’approprier l’univers de la marque, comprendre le message dans la langue d’origine pour ensuite chercher et retranscrire avec fidélité le texte. Mais cela peut aller très vite, en effet, dans le cas de la traduction scientifique, technique ou médicale, on peut trouver des agences de traduction qui ont l’habitude de travailler sur ces sujets et ont en interne des ressources capables de réaliser des miracles !

Le succès de la traduction d’un site internet réside donc dans le choix d’un partenaire de qualité (une agence de traduction reconnue et de confiance), mais aussi un plan d’action bien défini pour respecter les budgets et les délais.