La caisse enregistreuse à l’heure du digital

La caisse enregistreuse traditionnelle est en voie de disparition avec l’émergence du paiement via mobile, les smartphones iPhone sont désormais équipés de la technologie Apple Pay et les autres applications de paiement sans contact font désormais partie du quotidien. Mais faut-il vraiment passer au tout numérique (hello le Bitcoin) ? Notons qu’à partir du mois de janvier 2018, les commerçants utilisateurs de caisse enregistreuse vont devoir suivre de nouvelles normes sous risque de plusieurs milliers d’euros avec un suivi d’application assez stricte.

Digitale ou connectée, la caisse enregistreuse fait sa révolution !

L’objectif de tout chef d’entreprise est de développer son activité. Pour cela, il est nécessaire de s’équiper d’outils pour améliorer la productivité mais surtout qui vont permettre de se focaliser sur des tâches qui apportent de la valeur ajoutée et d’optimiser celles qui 1/ peuvent l’être et 2/ sont consommatrices de temps. Les nouvelles technologies ont pour avantage d’apporter une réponse à ces besoins mais également aux frustrations que l’activité peut rencontrer (simplifier un encaissement, aider le suivi des stocks etc…), avec pour but global de permettre de gagner du temps et d’optimiser la gestion.

Si on regarde ce qui existe sur le marché, on trouve le logiciel de caisse enregistreuse par AddictGroup qui a intégré dans sa solution le suivi de l’activité en temps réel en plus du tactile qui est plus qu’obligatoire aujourd’hui. Cet outil pour les commerçants va plus loin que le simple suivi des données en devenant une aide à la prise de décisions. Un commerçant qui se pose ainsi la question de développer son activité, pourra directement via un export excel du tableau de bord de gestion et encaissement, faire une simulation. La société développe également une solution de caisse enregistreuse pour salon de coiffure, n’hésitez pas à vous rendre sur leur site internet.

Intégrer le e-commerce dans sa gestion opérationnelle

Faut-il lancer une boutique online quand on possède un magasin physique ? Nous avions déjà évoqué les facteurs clés pour un site e-commerce à l’international, évoquons maintenant ceux pour développer le multicanal. Le web-to-store permet de capitaliser sur les outils du digital pour générer des visites dans un magasins. Les réseaux sociaux, une fiche GoogleMyBusiness et un bon site internet permettent de faire les premiers pas sur le numérique. Il conviendra ensuite de créer une stratégie pour répondre aux problématiques des consommateurs en prenant en compte la géolocalisation du magasin. Le système de commande sur internet et retrait sur place peut avoir l’avantage de prolonger l’expérience client dans un univers physique et pourquoi pas d’imaginer l’augmentation du panier d’achat, l’important étant le sentiment d’appartenance à la marque et de créer du ré-achat.

Avec la caisse connectée qui permet de suivre le courant au sein d’un même logiciel, il est possible de faire une liaison avec un Prestashop. Commencez tout de suite l’expérience en téléchargeant l’application AddicTill sur le Playstore, elle est gratuite pendant les 15 premiers jours d’utilisation du service.