Êtes-vous prêts à regarder la Coupe du Monde 2018 sur Snapchat, Twitter et Facebook ?

Après l’annonce de diffusion de matchs de football de l’UEFA Champions League sur Facebook, les grands réseaux sociaux américains que sont Twitter, Facebook et Snapchat souhaitent aussi offrir à leurs centaines de millions d’utilisateurs la possibilité de visionner en ligne la Coupe du monde 2018. Il y a un véritable engouement pour la dimension sociale et interactive du sport au travers des nouvelles technologies et le média télévision doit faire face à cette nouvelle concurrence.

Les départements pub des réseaux sociaux seront les grands gagnants de la diffusion live de la coupe du monde football

Du côté des plateformes sociales, l’ambition est de capitaliser sur le développement des vues de vidéos qui explosent et de les monétiser avec le foot, sport très fédérateur surtout lors de compétitions internationales. Les annonceurs vont pouvoir ainsi passer des messages publicitaires en simultané sur les deux écrans, à quand un package M6/Snapchat ou TF1/Facebook ?

Certains ont déjà mis à jour leurs outils avec l’intégration de publicité sur les contenus live. Vous vous en êtes peut-être rendus compte sur certaines vidéos issues de grands médias traditionnels ou de pure players reconnus sur la place. Attention tout de même à ne pas remplacer le contenu footballistique par de la publicité. Au programme : des plans médias avec des stars du foot, des zooms sur les compétitions et les équipes. Le ballon rond sera au centre de toutes les attentions.

L’acquisition des droits de retransmission sociale est en cours pour près de 10 millions de dollars auprès de la Fox notamment, qui possède les droits exclusifs de la compétition de foot aux USA. Avec la puissance de feu des régies publicitaires, ce montant sera certainement très vite rentabilisé.

Il se pose quand même la question de la géolocalisation de ces contenus issus des matchs de la Coupe du Monde en 2018, en effet, les droits sportifs sont aujourd’hui répartis par continent ou zones géographiques, voire pays. Avec des audiences qui se comptent en milliards, comment respecter les droits TV qui se vendent chers face aux réseaux sociaux.

Les régies Facebook Ads, Snapchat Ads et Twitter Ads doivent déjà préparer cette prochaine coupe du monde ! Le football continue de se développer à vitesse grand « V », c’est l’événement le plus regardé dans le monde – Go, go la France.

Qu’en est-il de la productivité au travail pendant cette coupe du monde ?

Ce sont les DRH (Directeurs des Ressources Humaines) qui vont s’arracher les cheveux ! On se souvient des entreprises qui autorisaient une matinée de repos après la sortie d’un épisode de Games of Thrones, que vont-ils faire pour le football ?

Est-ce la fin des télévisions installées spécialement dans les bureaux uniquement pour les grands matchs au profit des smartphones pour suivre l’intégralité de la compétition heure par heure ? Les amateurs du ballon rond vont apprécier et les employeurs un peu moins, la France va peut-être devenir championne du monde de football, mais ne le sera plus en compétitivité.

La Coupe du Monde de Football 2018 représente également une opportunité de management en interne, en intégrant les valeurs sportives au sein des collaborateurs. L’esprit d’équipe et la performance collective sont nécessaires au bon fonctionnement d’une entreprise. Le football véhicule des notions intéressantes qu’il est possible d’exploiter pour transformer son organisation.

Pourquoi ne pas organiser des matchs en interne ou avec d’autres structures sous le format d’une petite coupe des entreprises ? Ce serai l’occasion de renforcer des liens et de capitaliser sur un événement sportif à grande portée. De récentes études montrent également les effets bénéfiques du sport sur le travail en sociétés, que ce soient pour la concentration ou la créativité dans les tâches. La productivité au travail peut se trouver dans un événement sportif.

Les réseaux sociaux au service des actualités de football

Après avoir évoqué la productivité et la retransmission live des matchs, évoquons le sujet de l’actualité de la sphère football retranscrite dans les médias sociaux. La presse spécialisée du foot comme Lequipe.fr investit fortement dans les nouveaux canaux de communication non seulement pour toucher une cible plus grande et plus jeune, mais aussi pour apporter plus de valeur à l’information.

En effet, chaque joueur de foot possède désormais son propre compte Twitter, sa page Facebook pour les fans et même son compte Instagram pour tracer la vie des ses repas et achats d’objets et signes extérieurs de réussite. Avec ce constat on pourrait imaginer que les journalistes sont des victimes directes de ces réseaux sociaux. Mais une opportunité éditoriale se détache pour la presse traditionnelle : un accès direct à l’information et au commentaire sans filtre du joueur professionnel. Plus besoin de passer par une agence de presse ou un chargé de RP pour avoir une discussion sur un sujet polémique. L’information est là bien présente et sans aucune limite.

Les journalistes foot peuvent donc sélectionner ces nouvelles sources de contenus footballistiques et créer de la valeur pour les lecteurs. L’utilisation de robots journalistes permet de remplir en instantanée les flux d’actualité des réseaux sociaux et de réserver les grands papiers de fonds à une analyse expert. Entrez dans le match avec Facebook, Twitter et Linkedin. On pourra même imaginer le réseau social de rencontre par équipe de supporters, une sorte de dating app par pays. Les possibilités sont immenses pour insérer le sport dans le quotidien de ses fans.

Pour conclure cet article, la montée constante des réseaux sociaux est une excellente nouvelle pour les amateurs de football à la recherche de plus d’actualités mais surtout de diffusion sur tous devices et sans limites des matchs de foot de leurs équipes préférées. Imaginons commencer un match dans son salon puis regarder la deuxième mi-temps dans le bus pour clôturer sur les tirs aux buts le soir sur une tablette en replay. Bel exemple de technologie multi-devices qui s’adapte et surtout évolue aux besoins et usages d’une cible adapte d’un football de qualité.

Par contre, si vous n’aimez pas le football, une seule solution : aller au cinéma, sauf si … il y a une retransmission d’un match !