Playstation : un abonnement mensuel pour jouer en illimité

C’est la grande nouvelle de ce début de mois de novembre en France, tous les médias grands publics et la presse spécialisées sur les jeux vidéos en parlent : Playstation lance un abonnement mensuel pour pouvoir jouer en illimité. Au programme : plus de 400 jeux PS3 et PS4 disponibles en streaming pour le plus grands bonheur de tous les joueurs de consoles. La liste va être mise à jour régulièrement, on attend qu’une chose, c’est l’arrivée des simulations de casino existant déjà sur la PS4 dans le pack, avec la possibilité de créer en 3D un avatar et tout un ensemble de configuration pour geeker au Poker Texas Hold’em, au Blackjack, à la Roulette et autres machines à sous. Cette offre va enrichir le secteur qui est déjà bien développé et compte de nombreux adeptes comme sur le site betFIRST Casino, au programme : machines à sous, roulettes et blackjack à volonté.

Les fans de jeux d’action pourront ainsi jouer tout de suite aux séries des Uncharted, Last of us et Red Dead Redemption qui font partie des grands succès du constructeur de consoles grand public. Cette annonce fait suite à la sortie prochaine de la nouvelle console de Microsoft, la Xbox One X. Décidément, la mode est au « X », après l’iPhone X… Allez-vous sauter le pas ?

Trois années après, c’est au tour de la France d’en profiter

Ce service, baptisé Playstation Now, existait déjà depuis maintenant presque 3 ans aux Etats Unis, et la France rejoint enfin les bénéficiaires de cette formule à 16,99 euros par mois. Pour un prix proche des abonnements standards du marché comme les services de films et séries en streaming (Netflix, HBO…) ou la musique (Spotify, Deezer, Pandora…) cela reste abordable surtout quand on connaît la durée de vie de certains jeux. Les grandes licences commencent à faire leur entrée dans ce nouveau business modèle avec la potentialité de toucher plus de joueurs et aussi de développer des sources de revenus en continue grâce à des boutiques implantées dans les jeux vidéos. Le plus célèbre étant le marché noir de Call of Duty qui a dû générer autant de recettes que la vente de jeux. Certains items et produits n’étant disponibles qu’à la suite d’une roulette virtuelle sous la forme d’une machine à sous directement dans le gameplay. On imaginerai ainsi, la disponibilité d’un jeu gratuitement à la demande via l’abonnement, puis un prix à l’usage pour acquérir de nouvelles fonctionnalités, comme les jeux sur smartphone finalement.

Une question que l’on peut se poser également, c’est le montant du panier moyen des français consacré aux abonnements liés au numérique. Entre l’abonnement internet (fibre ou ADSL – entre 30 et 50 euros), l’abonnement téléphonique (entre 30 et 30 euros), l’abonnement aux chaîne de sport (CANAL + / BEIN entre 15 et 20 euros), celui pour la musique (une dizaine d’euros) et les films (10 euros), les français vont-ils avoir assez de budget pour rajouter celui des consoles ? Quid d’Audible notamment ? Je pense que des offres globales vont bientôt être disponibles sur le marché pour permettre de faire des économies d’échelle et avoir des formules « tout compris » en illimité. Ce qui est intéressant néanmoins c’est d’observer la créativité de toutes les sociétés qui déroulent les offres pour apporter toujours plus de services au consommateur final.

La guerre des consoles est à nouveau déclarée avec les services d’abonnements illimités

On pensait que la guerre de l’hardware allait être focus sur les ordinateurs dans le cloud, il semble que les constructeurs de consoles de jeux n’ont pas terminé la course technologique pour capter de nouveaux joueurs. En quatre années, ce sont près de soixante millions de PS4 qui ont été vendus dans le monde, l’arrivée de Playstation Now permettrait d’augmenter le nombre de joueurs actifs mais également de renforcer la domination du marché par Sony. Mais l’avancée technologique ne s’arrête pas, puisque l’intégralité des jeux sont accessibles dans le cloud, la sauvegarde s’effectue également de la même manière. Ils ont même prévus qu’une partie puisse être commencée sur PS4 et terminée sur une ordinateur équipé de windows, un sacré pied de nez à la firme américaine.

La seule chose qu’il faille espérer, c’est la qualité de streaming et des serveurs associés à Playstation Now. Car pour certaines licences comme Call of Duty, le succès des derniers opus avait entraîné des lags répétés ainsi qu’une inaccessibilité au jeu. Finalement, on est un peu comme au casino, on parie sur la réussite du service d’abonnement aux jeux vidéo à volonté. Les grandes licences risquent de ne pas souhaiter suivre le modèle tout de suite, l’effet premium reste un avantage principal d’une licence, tout le monde connaît le guerre entre PES et FIFA. Le cloud permet d’imaginer des passerelles entre les consoles, un joueur XBOX pourrait défier un jouer PS4 et vice-versa. Bientôt des cross compétitions ?

Sony signe la fin des sites de reventes de jeux vidéos d’occasion ?

Après réflexion sur l’abonnement mensuel Playstation Now, on peut se demander si Sony ne va pas tuer les sites et magasins de revente de jeux vidéos d’occasion, voire de jeux vidéos tout court ? Car qui dit abonnement en ligne avec stockage dans le cloud, le tout en illimité, implique : plus besoin de se déplacer pour acheter physiquement un CD et encore moins revente du support. On comprends ainsi mieux l’ouverture par Micromania de l’enseigne Xing qui vend des produits de l’univers des jeux vidéos (figurines, collectors, tshirts et autres produits dérivés).

Sony pourrai faire comme Apple et Google avec leurs appstores respectifs et sélectionner les titres disponibles ou favoriser la mise en avant d’éditeurs versus la qualité, en fonction des apports au chiffre d’affaires de la console. Sans devenir parano, cela pose la question des éditeurs indépendants, tout en leur donnant aussi par la même occasion la possibilité de toucher de nouveaux publics et de bénéficier de la traction des grandes licences de jeux vidéos. Restez connecté pour suivre l’actualité du gaming sur le blog iRonfle, spécialiste de l’information technologique à destination du grand public. L’approche de Noël est souvent apporteur de bonnes nouvelles pour tous les geeks à la recherche de nouveautés et de produits qui apportent de la valeur. Le monde des jeux en ligne est très actif et répond aux demandes du marché, les casque de réalité virtuelle sont en approches, à des prix accessibles, stay tuned pour un prochain test live de cette solution géniale de jeu augmenté.