Visite du centre de tri de Triel sur Seine avec Eco-Emballages

Il y a une dizaine de jours, nous étions invités à vivre une expérience étonnante et qui n’arrive pas tous les jours : visiter un centre de triage d’emballages plastique (le centre de Triel sur Seine). Le sujet est loin d’être sexy, mais au quotidien, nous participons à l’acte de trier dans l’objectif de recycler et ainsi préserver notre patrimoine.

Eco-Emballages compte 180 personnes répartis sur 8 sites qui composent 8 régions. C’est une société privée sans but lucratif créée par des industriels désireux de préserver l’environnement, Eco-Emballages est spécialisé dans les emballages. A chaque type de déchets, il existe un Eco-organisme qui lui est propre. Sa mission : aider les entreprises à mieux recycler ou à réduire leur consommation d’emballages, les conseiller avec ses propres experts celles-ci ou sensibiliser la population ou les entreprises via des campagnes de communication à différentes échelles sur le triage.

Eco-Emballages fonctionne à l’aide des contributions financières versées par les entreprises en fonction du produit et du nombre d’emballages qu’elles utilisent. IMPORTANT : l’organisme Eco-Emballages n’est pas une usine de triage ! Comme nous le verrons ci-dessous, les centres de tri sont exploités par des sociétés privées en partenariats avec les communautés locales qui surveillent et participent au développement des usines. Les deux entités travaillent main dans la main via de solides contrats d’exploitation.

Quelques informations sur les emballages en France aujourd’hui : 63% des emballages ménagers ont été recyclés en 2008, c’est l’équivalent de 800 000 voitures en moins sur les routes ; c’est dire la forte importance du recyclage dans notre quotidien !

L’objectif est de recycler 75% des emballages en 2012, ce qui est faisable quand on sait qu’en 1992, on était à 25%. Fait intéressant : le recyclage n’est plus un problème de mise en place de dispositifs de collecte, mais un problème de comportement, d’où le rôle d’Eco-Emballages pour sensibiliser et informer les français sur l’importance du recyclage.

Eco-Emballages aide ainsi les collectivités à communiquer sur le recyclage avec par exemple la mise en place d’un programme d’ambassadeurs du tri dans les quartiers et immeubles en vue d’aider les habitants à bien trier et faire en sorte que chacun devienne un éco-conso-acteur. Il faut savoir que l’on comptabilise 360kg de déchets par personne par an, d’où la nécessité de trier.

Parlons maintenant de la visite de l’usine :

Contrairement aux préjugés, pas d’odeur de détritus, mais plutôt une odeur de vieux papiers entreposés depuis longtemps. Six jours sur 7, l’usine s’anime avec d’un côté des camions qui rentrent remplis d’emballages entassés et de l’autre côté ces mêmes camions qui ressortent avec des énormes balles de plastiques, papier etc…

Une fois sortis des camions, les déchets sont entreposés en tas puis déversés sur des tapis roulant, leur voyage commence. Le triage débute avec différents procédés manuels et automatiques (comme pour l’aluminium par exemple avec un système d’attraction). Une autre partie est triée à la main par des files d’hommes et de femmes qui inlassablement trient les déchets toute la journée. Ce sont essentiellement des travailleurs immigrés avec peu de qualifications qui effectuent ce travail. La société qui exploite l’usine doit avec l’aide des collectivités offrir à ces travailleurs des formations et les accompagner. Il y a une forte dimension sociale derrière les usines de triage qui est à saluer.

Une fois triés, les déchets sont compressés pour former des balles compactes et ensuite être vendus à des industriels qui recyclent l’ensemble. Le recyclage est un business comme les autres. Ce qui nous a le plus interloqués est la montagne de déchets formée par des milliers de journaux et magazines publicitaires distribués par les grandes enseignes et qui polluent énormément. Il faut les boycotter !

Pour conclure cet article, je souhaiterai remercier Alice et Anne-Claire de l’agence Spheeris ainsi que Eco-Emballages pour cette excellente visite, cela valait le coup de se lever tôt un samedi matin !

Pour en savoir plus sur Eco-Emballages. Un nouvel article suivra sur lors de la sortie de l’application iPhone Eco-Emballages.

A lire aussi : Eco-communication et éco-responsabilité.