[Test] de la solution nomade pour stocker et partager : Leyio

Gus vous avait déjà parlé ici du Leyio, un Personal Sharing Device pour stocker et partager des données. Ayant eu la chance de pouvoir le manipuler et le tester, je vais m’attacher dans cet article à vous faire part de mes impressions et de mon expérience utilisateur sur cet objet prometteur.

« Issu d’une technologie radio à faible consommation d’énergie permettant d’établir des communications à portée courte ou moyenne et de transférer des données à très haut débit ou technologie UWB, le Leyio est un Personal Sharing Device (PSD) qui permet de stocker jusqu’à 16Go de données photos, contacts, vidéos, mp3 depuis une clé usb sans passer par un ordinateur et inversement (10 Mo par secondes).

En dehors de l’aspect “external device”, le Leyio est orienté vie numérique et professionnel. Il met en avant l’échange de cartes de visites virtuelles, le partage de documents professionnels et d’information issus de réseaux sociaux.

Pour le côté Geek, le Leyio est doté d’un scanner d’empreinte digitales! »

Le Leyio en photo:

La prise en main du Leyio est très intuitive et se fais sans accroches, l’appareil tient au creux de la main, il est très léger ; peut-être trop, la matière qui compose la coque ressemble à une balle et on a envie de le lancer en l’air! (n’est-ce pas Gus!) Pour ceux pour qui les manuels d’utilisation sont un cauchemar, je vous rassure ; pas besoin de sortir le guide d’utilisation pour s’en servir! De plus, différentes vidéos de présentation et d’aide pour personnaliser le Leyio sont disponibles sur le site officiel Leyio.com – Flick to share.

Le Leyio est un appareil très personnel comme vous allez pouvoir le voir. Il faut dont le différencier des autres pour mieux se l’approprier, après tout, c’est un Personnal Sharing Device! Et cela commence par la couleur: pour le moment il existe en noir, gris et rose. D’autres couleurs sortiront très bientôt. Le Leyio est déjà disponible sur Rue du Commerce.fr.

Côté prix, on peut grincer des dents, avec seulement 16Go pour 179 € c’est limite, le Leyio pourrait être recouvert de feuille d’or au moins! Blague à part, le prix est discutable certes, mais s’explique par les technologies employées: mini-écran, lecteur d’empreintes digitales, entrée USB, clef USB incorporé (navette) pour transférer sans câble sur un ordinateur…

Une belle particularité du Leyio, qui le rend si personnel est le lecteur d’empreintes digitales. Et c’est là que réside l’intérêt du Leyio, le transfert de données est sécurisé et surtout privé. On ne transfère que ce que l’on souhaite sur la navette. Donc si vous avez des fichiers confidentiels voire personnels qui ne devraient pas apparaître devant votre client ou patron lors d’une présentation ; le Leyio est fait pour vous! Vous l’avez compris, le Leyio est aussi et beaucoup destiné au monde de l’entreprise (surtout à ce prix).

Le Leyio est un appareil très pratique dans des situations d’échange de données vidéos, photos, textes, cartes de visites (on peut trouver plusieurs utilisations à cet appareil), mobile, qui tient dans la poche et bien plus petit qu’il n’y paraît (cf. images). Le transfert entre 2 Leyio est vraiment très rapide et aisé.

Le seul hic dans l’opération de transfert est que l’on ne peut pas transférer un même document a plusieurs Leyio en même temps. Aussi, une fois que vous en avez reçu un, impossible de le reclasser dans les fichiers vidéos, musiques ou doc depuis le Leyio directement et donc de l’envoyer à votre tour à quelqu’un d’autre. Vous serez obligé de repasser par un ordinateur pour reclasser vos documents. Ce mode opératoire est contraignant face au principe de partage de fichiers, mais permet je suppose d’empêcher la propagation de virus! Les concepteurs du Leyio ont pensé à tout!

Ces petits détails ont étés transmis à l’équipe de conception, et devront certainement être réglés dans les prochaines mises à jour en ligne du Leyio. Maintenant, à vous de jouer, entrez en possession du futur produit phare des prochaines fêtes! Un grand MERCI à Alice et Anne-Claire de m’avoir permis de le tester!

Edit: La vidéo de la soirée.