SCAR 3D : Film d’Horreur Comique

Invité par Elegangz, j’ai eu la chance d’assister la semaine dernière à la projection du premier film d’horreur en 3D: SCAR 3D. (Interdit – 16 ans)

Questions : Faut-il aller voir ce film? Et pour quelles raisons?

Les différents sites web du 7eme art nous indiquent que SCAR 3D est un thriller de 1h30min.

Petit rappel:

Un thriller (anglicisme, de l’anglais to thrill, frémir) est un genre artistique assez diffusé dans la littérature, le cinéma et la télévision. La caractéristique commune des œuvres appartenant à ce genre est de chercher à provoquer chez le spectateur ou le lecteur une certaine tension, voire un sentiment de peur (qu’il doit cependant trouver agréable) à l’idée de ce qui pourrait arriver aux personnages dans la suite du récit.

Il est vrai que l’on retrouve tous ces éléments dans SCAR 3D, c’est sans doute la raison pour laquelle il est catégorisé dans le genre Thriller. Mais pour ma part je l’aurais plutôt mis avec les films comiques tellement j’ai ri!

Et oui, toutes les scènes dites « gores » étaient d’un drolissime à en faire péter les points de sutures des macchabées (…) ! Bon c’est vrai, j’ai flippé à deux moments: le premier en voyant Bambi sortir d’un coin sombre d’un jardin et le deuxième… des pigeons qui s’envolaient cachés par un mur! Plus sérieusement, j’ai passé un bon moment et l’audience aussi; à la fin, sur la dernière scène de torture nous avons tous applaudis! Un vrai divertissement!

Honnêtement je ne le conseille pas à tout le monde, le film reste violent et choquant, mais depuis la série SAW je crois qu’on peut tout se permettre. Le film n’a pas grand intérêt mais si vous êtes en manque de sang, je pense qu’une projection s’avère nécessaire! Le temps passe vite, même si parfois on arrive à s’endormir, bref un film difficile à classer et noter.

Synopsis d’Allociné:

De son adolescence, Joan Burrows garde des traces profondes, traumatiques. La plus visible : une cicatrice sur le visage. La moins : le souvenir refoulé des tortures que lui inflige Bishop, un serial killer aussi coupable d’avoir, sous ses yeux, achevé sa meilleure amie. Ce même Bishop qu’elle a pourtant tué et qui, désormais, semble revivre pour poursuivre au-delà de la mort son abominable croisade.

Bishop vivant ? C’est ce que croit Joan car, de retour dans la ville de son enfance pour la fin de la saison scolaire de sa nièce, elle voit dans une vague de meurtres sauvages la main du tueur en série. Même sadisme, même mode opératoire, victimes du même profil… Troublant. D’autant plus que le serial killer supposé mort enlève sa nièce, Olympia, et sa meilleure amie. Inlassablement, les horreurs du passé semblent vouloir se reproduire, encore et encore. COOL !
Elle-même soupçonnée des assassinats, au seuil de la folie, Joan Burrows doit, seule, surmonter sa peur pour définitivement vaincre des fantômes dangereusement réels…

A lire aussi :
Jeux de Dupes
Faubourg 36