reseau social enfants moshi monsters

On parle souvent des réseaux sociaux Facebookoù encore Twitter, mais on oublie bien souvent de mentionner que ce sont des espaces pour les adultes (FB est interdit au moins de 13 ans même si beaucoup mentent sur leur âge) et qu’il existe aussi des réseaux sociaux et mondes virtuels pour cette cible. Plusieurs startup et même grands groupes (DisneyDigitalBooks et DM Kids par exemple) ont mis en place des offres dites « sociales » pour les enfants, avec du contenu adapté à la cible que ce soient des jeux où des vidéos, un fort lien avec les tablettes/smartphone et toujours un contrôle parental ainsi qu’une sécurité via des modérateurs.

J’avais déjà évoqué rapidement Le Monde de Boaki il y a quelques mois qui fonctionne via un abonnement mensuel, l’article avait récolté de nombreux commentaires négatifs quant à la qualité de ce monde virtuel. Voici un autre réseau social pour les enfants du nom de Moshi Monsters, qui lui recueille beaucoup plus de suffrages positifs puisqu’il a dépassé les 50 millions d’utilisateurs, une sorte de Club Penguin version réseau social.

Moshi Monsters est d’abord un jeu pour enfants qui leur permet d’adopter un petit monstre virtuel, à la manière d’un animal de compagnie, qu’ils vont ensuite personnaliser et ajouter dans un espace virtuel. Des missions sont proposées pour gagner une monnaie virtuelle permettant d’acheter des équipements, un vrai petit World of Warcraft version moins de 12 ans ! Ensuite, arrive l’aspect social avec un newsfeed, des messages pour communiquer avec ses amis. On se croirait presque sur Facebook.

Le business model de Moshi Monsters est à la fois basé sur des ventes virtuelles (les enfants achètent des crédits pour améliorer leurs monstres) et sur des produits non-virtuels. En effet, il existe sur ce réseau social/monde virtuel, une boutique sur laquelle il est possible d’acheter des livres, jeux vidéos et autres jouets. A la manière d’Angry Birds, la société développe de plus en plus ses produits au détail, et travaille aussi sur un film où des animations. Une première estimation de ces ventes en direct est de 100 millions de dollars pour l’année, ce qui montre la viabilité du business model.

Cet exemple parmi d’autres, illustre d’une part l’existence de réseaux sociaux pour les moins de 13 ans qui malheureusement ne bénificient pas de l’éclairage médiatique et d’autres parts, de vraies opportunités de business avec cette cible, qui ne résident pas uniquement en des jeux en ligne où des puzzles à construire/colorier. Les enfants demandent du social et les parents cherchent des endroits protégés sur lesquels ils peuvent aller, Moshi Monsters est une des solutions alliant à la fois un aspect social+gaming et le social d’un Facebook.


Revue web
Author: Gus iRonfle

Ronfleur Professionnel depuis 2007. Co-fondateur et Organisateur @ Golden Blog Awards.

Get Connected