La Renault 4L fête ses cinquante ans !

<

p style= »text-align: center »>

 
 

Troisième modèle le plus vendu dans l’histoire de l’automobile et voiture française la plus vendue dans le monde avec plus de huit millions d’exemplaires, commercialisée dans plus de cent pays, la Renault 4 est une icône. Renault fête cette année ses 50 ans. 

<

p style= »text-align: center »>

 

 « Un vêtement que l’on peut porter en toutes circonstances si l’on n’a pas de prétention au snobisme et au conformisme social, explique Dreyfus, [un habit] qui vous rend tous les services, qu’on traîne partout, qui ne coûte pas cher, qu’on peut remplacer sans se sentir dépaysé… » 

Après cinq ans de développement, la Renault 4 est la première voiture particulière de la marque à adopter une traction avant. Elle sera dévoilée à la presse puis au Salon de l’Auto en 1961. Trois versions sont disponibles lors du lancement:
La Renault 4L, L pour luxe, deviendra rapidement le surnom de la Renault 4 dans le coeur des Français. 

<

p style= »text-align: center »>

Elle séduit tout de suite par son habitacle sans égal (pour l’époque et dans gamme !), son faible coût d’utilisation et sa capacité à s’adapter à tous les besoins de ses utilisateurs. Seulement six ans après son lancement, la Renault 4 dépasse le cap du millionième exemplaire produit. Les records ne cesseront alors de tomber pour atteindre une production totale de 8 135 424 unités en trente et un ans de carrière.
  
La Renault 4 rencontre également le succès à l’étranger. Commercialisée dans plus de 100 pays, elle est produite ou assemblée dans 27 pays (hors France), aussi lointains que l’Australie, l’Afrique du Sud, le Chili ou les Philippines. Sur dix voitures vendues, six l’ont été hors de France.

 

La Renault 4 atteint l’objectif fixé par son créateur et devient, à l’image du jean, portée/conduite par les jeunes et les moins jeunes, les hommes et les femmes, au travail comme en week-end, quelle que soit la saison et le pays. À la banalisation du jean, ou à son universalité, colle la démocratisation de Renault 4. Elle n’est la voiture de personne puisqu’elle est celle de tous : elle gomme les âges et les catégories sociales, elle s’adapte à toutes les cultures. Voiture mondiale, mais sans le dire, puisque le mot n’existe pas !
 
Tout comme les Jean levis, la 4L s’offre des séries limitées. Elle le fait tant pour le plaisir (Safari), l’écologie (GTL), la mode (Jogging, Sixties), la jeunesse (Carte Jeunes) ou l’histoire, comme les 1000 derniers exemplaires produits en 1992, qui portaient avec humour le nom de Bye-Bye !

La 4L est devenue un produit culte et intemporel, le

 

jean de l’automobile !

<

p style= »text-align: center »>