Découverte du Marketing Bluetooth lors d’une campagne de publicité fictive

in my life

J’ai découvert cette semaine le Marketing Bluetooth lors de la création d’une campagne de publicité fictive à l’occasion de la semaine d’intégration du CESEM de Reims 1ère année (je suis dans le cycle Franco-Allemand). Cette campagne devait contenir un diaporama pour accompagner une présentation orale, un dossier écrit et les objets de la campagne prêts à être diffusés (affiches, vidéos…).

Nous (groupe de 6 personnes) devions créer une campagne pour les vêtements Jean-Paul Gaultier, avec comme pays d’implantation la Chine. Nous avons dans un premier temps analysé les concurrents de la marque, la marque en elle-même et répondu à un certain nombre de questions.

Dans un second temps, nous avons construit un plan de communication en 6 parties : les objectifs de la campagne, la cible, le concept, les moyens, la période de lancement et les résultats escomptés. Ensuite, nous devions parler de notre travail de groupe lors de ces 2 jours de travail entrecoupés de cours.

La publicité étant très présente en Chine, nous avions en face de nous une cible habituée à la publicité qui de plus dans notre cas est aisée, active et jeune (25-35 ans). Il fallait donc trouver une campagne originale. C’est là que l’idée de passer par le téléphone portable, objet utilisé au quotidien nous est venu à l’esprit et de fil en aiguille par un dispositif Bluetooth relié à une campagne d’affichage.

Comme vous le savez tous, la technologie Bluetooth permet l’envoi d’un contenu sur un téléphone Bluetooth. Mais attention, ceci n’est pas du SPAM, puisque le détenteur du téléphone à la possibilité d’accepter ou non le message. De plus, cet outil ne permet pas d’accéder aux données personnelles de l’utilisateur, ce n’est pas un dispositif intrusif. Le dispositif n’envoie pas non plus deux fois le message à un même téléphone. Le contenu pouvant être envoyé est divers : image, vidéo, son. Cette technologie donne des statistiques précises sur le lieu, l’heure, le type de téléphone, le nombre de messages envoyés.

[Copyright image]

Il y a aussi une petite dimension virale, les personnes ayant reçu le message publicitaire avec sur celui-ci les adresses des magasins Jean-Paul Gaultier, peuvent le transmettre à leurs contacts sans engendrer de frais supplémentaires pour l’annonceur.

C’est une sorte de marketing direct, seuls les personnes intéressées (la cible) acceptent un message personnalisé. Une fois les boîtiers de diffusion achetés ou loués, le coût de l’envoi de messages publicitaire pour 10 000 ou 20 000 personnes est le même. Nous nous sommes renseignés pour les prix auprès d’agences spécialisées mais malheureusement celles-ci n’ont pas voulu nous donner (même une estimation) le prix…

Nous avons donc utilisé le Marketing Bluetooth dans notre campagne publicitaire fictive. Une reproduction de l’affiche diffusée dans la rue est envoyée par Bluetooth avec les adresses des magasins Jean-Paul Gaultier de la ville en question. C’est un schéma publicitaire pouvant être reproduit dans plusieurs villes.

Afin de faire en sorte que les personnes regardent leur téléphone et acceptent le message publicitaire, le nom Jean-Paul Gaultier n’est pas inscrit sur les affiches de la rue, à la place est marqué en chinois et en anglais : « Feel unique… Check your mobile phone! ». La marinière de JPG est présente sur un mannequin, l’affiche est sobre => être unique grâce aux vêtements JPG.

Sur l’image que les clients potentiels reçoivent, le nom de la marque est révélé avec les adresses des magasins de la ville en question. Objectifs remplis!

Pour conclure, le marketing Bluetooth est très intéressant, il permet de sortir des campagnes publicitaires actuelles et atteint directement la cible voulue.