fermeture alapage

Ouvert en 1996, le site Alapage.com était un des premiers site e-commerce français dans le domaine de la culture, l’aventure s’est terminée hier, 26 mars 2012. Mais très vite le site a eu des difficultés financières récurrentes (une mauvaise gestion permanente?) qui a entraîné l’arrivée de nombreux repreneurs. En 1999 c’est France Télécom qui tente de redresser la société, mais dix ans après les sites ecommerce Alapage.com sont repris par le groupe Rue du Commerce.

Mais chose étrange, Rue Du Commerce récupère uniquement la marque Alapage.com et laisse de côté les stocks et les salariés. L’ensemble des produits du nouveau site e-commerce de produits culturels est issu du catalogue de la maison mère. On s’attend à l’époque à une retour à l’âge d’or du site, mais le résultat n’est à nouveau pas au rendez-vous. Malgré une forte communication online, l’implication d’une communauté de blogueurs (j’avais brièvement participé à l’aventure) pour rassembler les acheteurs et proposer du contenu original autour du catalogue de produits. Le site avait engagé un community manager en externe afin de créer une série de blogs sur les thèmes suivants : jeux vidéos, livres (romans, bandes dessinées), musique, culture diverses.

La fermeture de ce site est vraiment dommage, j’avais trouvé de nombreux livres sur les jeux de poker pour des prix très attractifs. Fort heureusement si vous avez commandé des produits avant la fermeture officielle du site, le service sera continué avec la même qualité de service par la maison mère. J’avais commencé à étudier ce jeu de cartes afin de pouvoir jouer au poker gratuitement sur plusieurs salles de jeu multijoueurs en ligne.

La grande question que j’ai actuellement : quelle est le vraie raison de la fermeture du site Alapage.com, est-ce dû à un manque d’image de marques, où une vraie demande des acheteurs d’avoir une gamme de produits plus large comme l’indique le mot de la direction sur le site. Je pensais que la marque implantée depuis de nombreuses années comme une référence dans le domaine de la culture était un vecteur de business. Mais j’ai peut-être tort… Bref, le nombre d’acteurs e-commerce sur le marché de la culture diminue et c’est la FNAC qui doit être contente.

RIP Alapage.com !


DiversRevue web
Author: Gus iRonfle

Ronfleur Professionnel depuis 2007. Co-fondateur et Organisateur @ Golden Blog Awards.

Get Connected